Généalogie Thomas-Chevalier Delorimier

Arbre généalogique famille:  Delorimier

(***** = Informations personnelles protégées par la loi)
Père
ID:  37660
Guillaume-Clement Lorimier
Naissance:  21 Août 1770
Décès: 
Mère
ID:  37661
Marguerite-Adelaide Perrault
Naissance:  1775
Décès: 
Père
ID:  37654
Jean-Marie Cadieux
Naissance:  13 Août 1780
Décès: 
Mère
ID:  37655
Marguerite Roy
Naissance:  18 Fév 1789
Décès: 
     
 
Fiche Personne principale
     Arbre généalogique Thomas-Chevalier Delorimier  
ID No: 37629
Prénom: Thomas-Chevalier
Nom: Delorimier
Chevalier de Lorimier, Lorimier
Sexe: M
Occupation: Notaire et Patriote
Naissance: 27 décembre 1803
Paroisse/ville: St-Cuthbert
Pays: Canada
Décès: 15 février 1839 - âge: 36
Paroisse/ville: Montreal, Prison du Pied-du-Courant
Pays: Canada
Information, autres enfants, notes, etc.
Généalogie Delorimier Fils de Guillaume-Verneuil de Lorimier, agriculteur et Marguerite-Adélaïde Perrault

Patriote

Baptisé François-Marie-Thomas Lorimier

Son parrain François-Chevalier de Lorimier lui donna comme prénom Chevalier et il signa toujours Chevalier de Lorimier

En 1813-20, ses parents s'installent à Montréal où le jeune homme fait ses études classiques au séminaire.

En 1823-29, après son stage de clerc auprès du notaire Pierre Ritchot, De Lorimier est admis au notariat.

En 1832-37, il se monte une bonne clientèle parmi la petite bourgeoisie montréalaise. Influent et proche des dirigeants patriotes, il appuie les "92 résolutions" et est de toutes les élections et manifestations publiques.

En mars 1837, Londres proclame les 10 résolutions Russell qui rejettent les 92 résolutions et retirent à l'Assemblée son seul pouvoir, celui de voter ou non le budget.

En avril 1837, De Lorimier joint tous les mouvements de protestation et assemblées de la région de Montréal.

En mai 1837, avec Georges-Etienne Cartier, il est nommé co-secrétaire du comité chargé de la coordination de l'opposition à l'application des résolutions Russell.

Le 6 novembre 1837, blessé d'une balle à la cuisse lors d'un affrontement entre les Fils de la Liberté et le Doric Club, il s'enfuit avant que le gouverneur Gosford ne lance les mandats d'arrestation contre les Patriotes.

Le 14 décembre 1837, après avoir échappé de justesse au massacre de St-Eustache, il quitte pour les USA.

Le 28 février 1838, il franchit la frontière avec Robert Nelson et proclame l'indépendance du Bas-Canada. De retour aux USA, De Lorimier prépare activement un second soulèvement avec les autres Patriotes exilés.

En novembre 1838, les Patriotes s'emparent du manoir seigneurial Ellice à Beauharnois et du bateau à vapeur Brougham. Chevalier est bientôt capturé par la milice.

Le 20 novembre 1838, après un procès très violent et partial, il est condamné à mort par la Cour martiale.

Le 15 février 1839, il est pendu à l'âge de 35 ans à la prison du Pied-du-Courant, à Montréal

Source: Le Curieux, No. 26

Il est pendu à l'âge de 35 ans, à la Prison du Pied-du-Courant, Montréal
Mariage ou union de fait
Thomas-Chevalier 29 ans & Henriette 17 ans
10 janvier 1832
Montreal
Canada

 
conjoint(e)
ID No: 37634
Prénom: Henriette
Nom: Cadieux
de Courville
Sexe: F
Occupation:
Naissance: 1815
Paroisse/ville:
Pays:
Décès: 06 décembre 1891 - âge: 76
Paroisse/ville:
Pays:
Information, autres enfants, notes, etc.
Généalogie Cadieux Fille de Jean-Marie Cadieux, notaire montréalais

Monument consacré à Henriette Cadieux au cimetière de l'Assomption.

Le couple aura 5 enfants

Henriette Cadieux s'installe rue Saint-Jacques après son mariage. Elle donnera naissance à quatre filles et un fils, mais seules deux des filles atteindront l'âge adulte.

Henriette Cadieux adresse alors une lettre au gouverneur général John Colborne, le suppliant de gracier son époux. Elle n'obtiendra rien de plus qu'un souper d'adieu dans la prison, la veille de l'exécution, le 15 février 1839.

Avec ses deux filles, Henriette Cadieux s'établit par la suite à L'Assomption, dans la région de Lanaudière, où elle vit pauvrement.

En 1883, grâce à une souscription publique organisée par le journaliste Laurent-Olivier David, une somme d'argent lui est versée à titre de réparation. La même année, le conseil municipal de la ville de Montréal adopte une résolution changeant le nom de l'avenue Colborne pour celui de De Lorimier.

Enfants mariés de Delorimier Thomas-Chevalier et/ou Cadieux Henriette
 Nom Naissance Décès Père Mère Époux(se)
 
Enfants célibataires, anonymes, selon registres ou recensements   
 Nom Naissance Lieu Naissance Décès Lieu Décès Père / Mère
Mentions légales  |  Contactez-nous  |  Notre mission  |  Liens partenaires  |  Votre arbre généalogique
Copyright © NosOrigines.qc.ca 2017